• Histoire
  • Les Legendes

Le Passage de la rivière Lethes

lendariolima

L'historien Strabon était le premier à comparer la rivière Lima à la rivière légendaire Lethé : la rivière de l'oubli.

Cette croyance est née suite à un incident entre les Turduli et les Celtes qui ont essayé de traverser la rivière Lima. Une escarmouche a éclaté et le chef des Celtes fut tué. Alors le reste du groupe a été dispersé et ils ont abandonné l'expédition et même oublié pourquoi ils l’avaient entrepris.

De là à croire que le Lima était la célèbre rivière Lethé il n'y avait qu'un pas. Les contemporains de Strabon croyaient comme beaucoup d'autres civilisations antiques qu'il y avait une frontière entre le monde des vivants et l'autre monde.

Et cette frontière était la rivière Lethé, rivière de l'oubli. En la traversant on oubliait tout de sa vie et ainsi l'âme était libérée du passé.


En 136 AC. une armée romaine dirigée par le centurion Decius Juno Brutus, arrivait dans ce territoire qui plus tard allait devenir le Portugal pour se battre contre les Galaicos. Ils marchaient du sud vers le nord, vers le Finisterre de la Galice où on croyait que le soleil disparaissait dans la mer et où restaient les morts.

Les soldats traversaient sans problèmes le Tage, le Zêzere, le Mondego, le Vouga et le Douro. Mais arrivant à la rivière Lima, en face de Lanheses sur la route romaine n° XX“Per Loca Marítima”, il n'y avait pas de pont. Les soldats étaient terrifiés à l'idée de traverser cette rivière qu'ils prenaient pour le Lethé.

Alors leur chef Decius Juno Brutus traversa sur son cheval et de l'autre rive il appela ses soldats un à un par leur nom. Ainsi les soldats avaient la preuve que l'eau du Lima était sans danger pour la mémoire et tout le monde traversa.